Howard Fast, L’Ange déchu, 1965.

Howard Fast, L’Ange déchu, 1965. - Une lecture pénétrante, douce, dérangeante. David Stillman, pris d’amnésie, retrouve peu à peu son identité et la terrible vérité qui l’attache au monde des hommes. On lit son errance urbaine comme on se laisserait perdre...

Lire la suite

Le syndrome du poisson-chat (Roman)

Le Mot de l'éditeur : Le syndrome du poisson chat Yvann, ignorant de la vraie vie, se fie à l’expérience de Milton, restaurateur de tableaux érudit et bienveillant à son égard. Un apprentissage intellectuel qui se double d’une initiation affective, en...

Lire la suite

Jack Higgins, L’Irlandais, 1973.

Jack Higgins, L’Irlandais , 1973. -Bon jeu de personnages, histoire polico-romantique. Entre flingues, morgue et sonates on suit le héros séduisant liquider de la crapule en se régalant des dialogues bien tournés. Ça pique, ça tire à tout va, mais on...

Lire la suite

Stefan Zweig, Le joueur d’échecs, 1943.

Stefan Zweig, Le joueur d’échecs , 1943. -Bien, un texte a priori facile, une sorte de jeu tranquille à suivre. Mais le confort de la lecture laisse vite place au mal aise : on comprend alors tout. Le narrateur se dévoile peu à peu et si l’on devine l’auteur...

Lire la suite

Bret Easton Ellis, Moins que zéro, 1985.

Bret Easton Ellis, Moins que zéro , 1985. -Bien, une lecture assez lente, tout en douceur et en douleur. On ne s’ennuie pas, on s’inquiète. La narration emprisonne l’esprit du lecteur et l’enlève durant 250 pages : on est saisi à feu doux. Los Angeles...

Lire la suite

1 2 > >>