Les Corps éloignés

Dans sa nuit réveillée Elle s'avance au plus près Du verre abandonné De sa longue baie vitrée. Le miroir encore luit Du secret qu'elle connaît : Le reflet de celui Qui l'avait enlacée. Naïve sans excès Elle fixe sans y croire L'illusion qui paraît Car...

Lire la suite

LES COEURS A L'OMBRE

La nouvelle martèle son malheur à nos portes Dans tous les fiers foyers les feux se sont éteints. La peine se colporte en semant dans nos mains Le grain noirci et rance d'un bien mauvais épeautre. Tu viens de partir. Et cette longue lame des mots qui...

Lire la suite

L'ATTENTE

Dans l’attente parfois, sans rien dire à l’écart, Elle espère un signe, un clin d’œil, un regard. Le bruit autour l’indiffère, elle habite autre part Dans un lieu hors du temps où la lumière est noire. Ses mains l’observent en accueillant son visage...

Lire la suite