Jeux d’enfants

A cet instant elle t’a souri Et rien de plus aurait suffi A faire de toi ce voyageur Abandonné à l’insomnie. Guetteur heureux, veilleur de nuit A l’heure propice aux rêveries Ton vœu secret part sans adresse A la recherche de sa maîtresse. Répondra-t-elle...

Lire la suite

Comme une balle de nacre

Sur la nappe froissée de la mer en éveil Elle se disperse sur ses plis N'existant que par morceaux. Perle nocturne attentive au soleil Elle garde les portes de la nuit Et récompense, ô merveille ! Les heureux qui se lèvent tôt.

Lire la suite

Charlie, j'écris ton nom

Pour ne pas laisser voir Nos larmes aux barbares Pour protéger la vie De nos chères libertés Charlie, j'écris ton nom Pour rester toujours debout Pour marcher sur les braises Pour avancer encore Dans la nuit qui s'impose Charlie, j'écris ton nom Pour...

Lire la suite

L'homme-oiseau

Comme un oiseau sur la branche. Prendre son élan, laissant les feuilles après soi trembler un peu. Ne pas laisser de traces sinon un léger dépôt de semelles. Au pire, laisser ses chaussures, en l’air on n’en a plus besoin. Bénir en volant tous les hommes...

Lire la suite

La vie du chat

Observer la gratuité du monde. Se prendre aux jeux des saisons, laisser sur nos épaules érodées glisser le vent des secondes : comme nous sommes, soldats immortels au bataillon d’une éternité. Parfois, comme un arrêt vient nous saisir le rire d’un enfant,...

Lire la suite

Le moment d'aimer

La vie est faite de ça. Les nôtres en tout cas. Faites de ces moments-là, ces rages, ces choix où l’on prend définitivement nos envies à l’ordre de nos volontés. Décidés, fermes, et heureux dans la hâte d’avoir eu raison, d’en recevoir la preuve, goûter...

Lire la suite

Le soldat

Après plusieurs mois il rentre chez lui Le corps lourd, le crâne blessé la mort en tête. De son sac s'échappe des fantômes Des cris, des bruits, des odeurs de métal. Il sent qu'un monde disparaît derrière lui Mais ne se retourne pas : il veut Vivre. Un...

Lire la suite

Mon enfant

Elle croit que le monde existe seulement quand elle ouvre les yeux.Elle ne connaît pas le temps : elle apprend le jour et découvre la nuit.Rien ne l'inquiète quand elle avance, elle n'apprend la douleur que lorsqu'elle s'est blessée.Elle vit sans le réaliser...

Lire la suite

Le premier sommeil

Elle confie à la nuit ses blessures pour mieux les voir disparaître. Dernières lueurs de ses douleurs vécues Ses larmes sont pour l'obscurité Des perles magnifiques destinées à l'oubli. En froissant le coton de ses draps Elle jure de ne plus y croire...

Lire la suite

La république des chars

Le Sénat ne lève pas l'immunité parlementaire de Serge Dassault. Que l'on ne parle plus d'égalité des droits. Il faudra par contre penser à retirer le bandeau des yeux de la justice : je suggère un clin d'oeil et un grand sourire pour notre chère all...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>