poesie

En apnée

Plonge pour oublier, immerge ton corps. Quand le poids du monde pèse Que tes jambes sont prises dans la glaise. Quand tout un monde autour de toi s'écrase Quand même le vent est un bruit douloureux Plonge ! Plonge pour échapper à tout Pour ne rien voir...

Lire la suite

De passage

Aucun calendrier Ne peut faire la promesse De laisser ses feuillets Epouser la paresse. De passage seulement, Ici pour le moment, Accepte doucement, Qu'il n'en soit autrement. Quelle que soit sa finesse, Le grain des sabliers Ensevelit sans cesse Les...

Lire la suite

CAPABLES D’ÊTRE SUPERBES

Tant de colères nous ont giflé le visage Tant de larmes ont coulé sur nos joues Tant de sel, de cris, de pleurs. Le passé doit emporter avec lui Tout ce que nous ne voulons plus Nous avons le désir d’être meilleurs, D’êtres plus qu’ordinaires Le bonheur...

Lire la suite

Les Corps éloignés

Dans sa nuit réveillée Elle s'avance au plus près Du verre abandonné De sa longue baie vitrée. Le miroir encore luit Du secret qu'elle connaît : Le reflet de celui Qui l'avait enlacée. Naïve sans excès Elle fixe sans y croire L'illusion qui paraît Car...

Lire la suite

LES COEURS A L'OMBRE

La nouvelle martèle son malheur à nos portes Dans tous les fiers foyers les feux se sont éteints. La peine se colporte en semant dans nos mains Le grain noirci et rance d'un bien mauvais épeautre. Tu viens de partir. Et cette longue lame des mots qui...

Lire la suite

L'ATTENTE

Dans l’attente parfois, sans rien dire à l’écart, Elle espère un signe, un clin d’œil, un regard. Le bruit autour l’indiffère, elle habite autre part Dans un lieu hors du temps où la lumière est noire. Ses mains l’observent en accueillant son visage...

Lire la suite

Le Murmure

On dirait un silence Mais il n’en est pas un On dirait une musique Celle de la rivière. Le cri doux D’un arbre qui pousse La force sifflée D’un vent qui vient du coeur Du tien, du mien, De toutes nos poitrines élevées. On dirait un souffle Il s’agit bien...

Lire la suite

Eternellement

Nulle part les cendres N’ont de lumière autant qu’ici, Ce qui s’éteint pour d’autres Est pour lui toujours en flammes. Loin de tout, de toi, Il garde présent l’incendie, Du souvenir, de toi, sa femme. Dans les braises, son souffle Remet en forme le passé,...

Lire la suite

Les amants inconnus

Les amants inconnus Écrivent dans le vent Des lettres incongrues Qui s’enfuient en dansant Ils s’assoient sur les bancs Quand les foules se déchainent Et espèrent seulement Que le silence revienne Amoureux silencieux C’est la nuit qu’ils s’éveillent Et...

Lire la suite

Musique pour deux

Aux lents rythmes incertains des humeurs de nos coeurs Un refrain se compose dans la valse des heures. Les voix pleines des colères de nos guerres étouffées Mes mots sont la chanson des maux inavoués. Que pourrait-il rester de nos concerts violents ?...

Lire la suite

1 2 3 4 5 > >>